A Savoir : Veille : Impacts sur les mammifères marins

Posté le 11 April 2006 à 23:33 par Isabelle_Poitou

4. Sensibiliser

Ingestion de corps étrangers (sacs plastiques, objets vulnérants)

Extrait d'un cours donné par Franck Dhermain Vétérinaire à Marseille

L’ingestion de corps étrangers d’origine naturelle est marginale et rarement grave. Ce trouble du comportement alimentaire peut être induit par une confusion avec une nourriture habituelle (sacs plastiques), un désordre neurologique (morbillivirose notamment), des ulcères gastriques, l’inexpérience de jeunes individus, un jeu, ou encore un épisode de famine. La plupart du temps, le corps étranger est un macro-déchet et ne rentre pas dans les causes naturelles de mortalité. On a relevé cependant l’ingestion de plumes d’oiseaux, de pierre, de sable, d’algues, généralement sans grande conséquence directe sur la santé de l’animal (GONZALEZ et al, 2000).
     En revanche, des bâches plastiques de grande dimension ont été retrouvées dans l'estomac de Cachalots échoués en Corse ; d'autres corps étrangers peuvent être accidentellement ingérés et causer la mort de l'animal (Petit et al 1956). En captivité, l'ingestion de corps étrangers est une cause majeure de problème ; l'ennui et la curiosité des dauphins, la surface forcément réduite des enclos expliquent cette prévalence des ingestions accidentelles.

     Au moins 27 espèces de cétacés ont souffert de l’ingestion de corps étranger, une dizaine de cas est connu en France (PONCELET et al, 2000), dont un Grampus, un Cachalot et deux Stenellas en Méditerranée. Bloqué dans le port des Embiez, un jeune Stenella affamé est finalement mort d’occlusion digestive, son tractus supérieur, du  début de l’œsophage à l’estomac mécanique, étant rempli de de 360 grammes de tissus végétaux, principalement des mattes, rhizomes et boules de Posidonies, mais aussi des rameaux de Thuya, des feuilles de laurier-rose (mâchonnées), des feuilles de Fusain exotique, des morceaux de sacs plastiques (mâchonnés), et 30 cm de corde tressée.

DHERMAIN F., 2005. Intérêt des échouages. Pathologie des Cétacés., cours donné à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes de Montpellier dans le cadre de la semaine de formation en cétologie méditerranéenne (Pr. Pierre Beaubrun), 52p.

Franck Dhermain est le vétérinaire qui autopsie les mammifères trouvés échoués dans la région méditerranéenne.


  
Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 5
Votes: 1


Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais

Options
Axes associés

4. Sensibiliser